loupe

Toutes piècesflèche vers le bas

Toutes pièces

plusDéposer une annonce

Accueil triangle En colonne pour la grande offensive

En colonne pour la grande offensive

avatar

admin

barre verticale

0
commentaires

Ah ! on y voit plus clair maintenant que le tableau de bord n’est plus à bord et qu’il n’y a plus un fil qui pend ! 

Il reste à tomber le radiateur de refroidissement, le train avant, la colonne de direction avec le volant. Tout cela dans le but de lancer la grande offensive : la tombée du moteur.

Fixation boite de vitesse - Rénovation d'une FORD Y

Il me faut démonter le radiateur pour accéder plus facilement aux fixations du train roulant avant.

C’est une opération assez facile. Il tient par 2 fixations inférieures constituées de longs boulons traversant deux ressorts portant l’échangeur. J’avais déjà enlevé la tige de fixation et support du capot moteur qui liait l’habitacle au sommet du radiateur.

Avant de démonter le train avant, une dernière vérification s’impose : le jeu dans la direction doit être vérifié.
Je tourne sans forcer volant de direction depuis l’extérieur de la voiture tout en regardant les biellettes et la tringle de direction qui manœuvrent les axes de roues avant. Le tout semble bouger sans retard. J’inverse la manœuvre et immédiatement, le tout repart dans l’autre direction.

C’est une bonne nouvelle ! il n’y a pas de jeu dans le boitier de direction, ni dans les rotules.
Cela n’arrêtera pas ma curiosité d’ouvrir le boitier pour voir comment il est fait et lui donner un peu de graisse neuve.

Je peux maintenant déconnecter les biellettes de direction du pantographe de direction.Les biellettes de direction sont fixées par l’axe conique des rotules et par un écrou. Un petit coup de chalumeau vient dilater la biellette. Un chasse rotule, une cale en bois et un marteau caoutchouc posés sur l’écrou dévissé finissent par avoir raison de l’ensemble qui avait été nettoyé et passé au liquide dégrippant quelques temps avant.

Le train avant est fixé à 3 endroits :

1 – Une rotule pivot sous la traverse centrale du châssis tenue par une contre plaque fixée par 2 boulons. (Tiens ! la tête de rotule a été enrobée par une feuille de plomb et de la graisse pour limiter son usure)
2 – Par ses lames de ressort (suspension) dans la traverse avant en forme de « n » du châssis et
3 -Par des amortisseurs hydrauliques à bras de levier HOUDAILLE.

Ses derniers sont assez simples à retirer. Ils sont fixés au châssis par 2 boulons. Par-contre, les Silent blocs en bout de biellettes seront à remplacer tant ils sont durs et sont écrasés.

Triangle de direction - Ford Y en cours de rénovation

Pour le reste, il me faudra donc soit enlever les roues pour tomber le train complet, soit lever le châssis pour en sortir par dessous. Je ferais les deux. 

De toute façon, sans roues et sans train, la voiture va piquer du nez sous le poids du moteur. Et comme j’ai préparé une stratégie pour la grande offensive… .

Je desserre légèrement tous les écrous de roues pendant qu’elles touchent encore le sol. Puis, je place deux crics sous l’avant du châssis que je lève progressivement et uniformément à droite et à gauche.  Le châssis monte, monte, monte… à l’aide des crics. Les lames de ressort se détendent au maximum, le train monte et les roues finissent par quitter le sol. Je peux les enlever.

Je redescends lentement le châssis au plus bas. Les tambours de freins viennent se poser sur deux cales en bois disposée au sol. Je peux desserrer et enlever les fixations du train avant à la traverse du châssis.

Je remonte à nouveau le châssis et les lames de ressort se dégagent de la traverse avant du châssis. Les chandelles préalablement préparées sont ajustées en position haute et aux bons endroits sous le châssis sans lui faire subir trop de contrainte. 

À nouveau, je redescends les crics pour les retirer. L’opération s’est bien terminée.

Le volant de direction nécessite un grand soin car il est fait de bakélite, un matériau rendu par le vieillissement plus fragile à l’impact.
Je dévisse le capuchon du bouton de klaxon (ou avertisseur sonore pour faire plus « ancêtre ») et j’accède à l’écrou de fixation sur la colonne de direction. Il se donne assez facilement.

Comme souvent, voici les recommandations :

  • Prévoyez un pont élévateur hydraulique ou des chandelles hydrauliques ou à défaut un lève palette. La manipulation sera plus aisée que deux crics à déplier en simultané.
  • Achetez des chasses rotules de différentes dimensions.
  • Pensez à toujours nettoyer et dégripper les pièces que vous démontrez lors de l’étape suivante.
  • Préparez des cales de bois de différentes épaisseurs.

barre horizontale Derniers articles

Faites le plein

07/04/19

Un départ sous haute tension !

08/04/19

Envoyez la vapeur !!

09/04/19

Vous allez atteindre les 300Km/h!

09/05/19

FIAT Tipo élue voiture de l’année 1989 en Europe

22/05/19

À plus de 400km/h!

29/05/19

PAULINE et sa Jeep HOTCHKISS M-201

24/06/19

ROGER et sa Monaquatre

25/06/19

PASCAL est l’attraction

26/06/19

17éme Edition des Belles Mécaniques

26/06/19

barre horizontale Catégories

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de