loupe

Toutes piècesflèche vers le bas

Toutes pièces

plusDéposer une annonce

Accueil triangle Au cœur du sujet

Au cœur du sujet

avatar

admin

barre verticale

0
commentaires

Maintenant que je ne m’emmêlerais plus dans l’araignée de fils débranchés, que la colonne de direction ne m’impose plus sa raideur, que les roues ne tournent plus folle, et que le radiateur est au chaud, je m’attaque aux entrailles.

Oui ! il fallait bien démonter tout cela pour pouvoir avoir l’accès au cœur du sujet : le moteur !

Soulever le châssis

Et pour cela, je lui enlève ses derniers branchements et je l’allège : 

  • Après vidange de celle-ci, La transmission est séparée de la boite de vitesses. C’est assez facile, il n’y a qu’a enlever le fil de fer qui sert d’arrêt aux boulons à tête percée et les enlever. 
    Le moteur pourra avancer. L’arbre de transmission canelé glissera du moyeu du joint de cardan. 
  • La courroie est détendue en abaissant la dynamo. Un seul boulon à desserrer et une cale à enlever.
    Comme elle est fixée au-dessus, j’enlève la dynamo (alternateur) pour la révisée séparément et alléger le moteur que j’ai l’intention d’ouvrir.
  • Cure de minceur à nouveau : on vidange le moteur des vieilles huiles, cela fera quelques kilogrammes de moins.
  •  Le conduit d’échappement est désolidarisé de la sortie du collecteur d’échappement. Je dois faire attention car souvent ses parties surchauffées sont plus fragiles avec le temps.
  • L’arrivée d’essence est dévissée de la pompe à essence située juste sous le carburateur,
  • Le conduit de vide reliée au carburateur et qui fait fonctionner le moteur d’essuie glaces (ce n’est pas une blague) est déconnecté également.
  • Enfin, il ne reste plus qu’a enlever les deux boulons des silent blocs avant et la demie-bague qui enveloppe encore l’arrière de la boite de vitesse. Là encore, c’est plutôt simple, 4 boulons au total. Mais sait-on jamais, pour éviter le basculement du moteur, je le calle avec un berceau en bois fait maison. Il me servira plus tard pour poser le moteur au sol.
  • Une diète complémentaire : je désolidarise la boite de vitesse de l’embrayage facilement après avoir enlevé tout le pédalier, les biellettes de commande d’embrayage et le levier de vitesse.
  • Le régime est presque fini. Il ne reste plus qu’à enlever l’embrayage et la cloche d’embrayage du bloc moteur. C’est également une question de quelques boulons.

Cette avant dernière opération aura pour bénéfice de montrer que la couronne de lancement est usée (c’est la couronne dentée qui sert d’emprise au démarreur pour lancer le moteur), et d’accéder aux butées d’embrayage et donc au disque d’embrayage afin de vérifier leur état. Et le tuyau de lubrification de la butée d’embraye est éclaté !

J’aurais pu finir la cure d’amaigrissement par le démontage du lanceur (démarreur). Il n’est tenu que par quelques boulons sur le bloc moteur. Mais je l’ai oublié…

 Comme toujours, boulons et écrous sont bien répertoriés et placés dans des sachets étiquetés.

Passons maintenant à la partie la plus délicate : soulever le moteur au-dessus du châssis.

Le moteur n’est plus si lourd. J’arrive à le soulever à la force des bras mais le châssis me gêne pour l’emmener sans buter. 

Il me faut un treuil ou une grue d’atelier (chêvre) mais je n’en ai pas… Même si la solution est risquée (ne le faites pas!), je prends ma meilleure échelle transformable que je dispose en portique à cheval au-dessus du moteur et du  châssis.

Une large sangle bien disposée maintient le moteur et passe sur les barreaux les plus élevés de l’échelle. Je tire, et fais de sorte que la sangle soit suffisamment tendue pour qu’elle soulève ce dernier. Je vérifie l’équilibre…c’est bon, il est stable.

J’abaisse les supports sous le châssis, puis je le recule et le moteur est dégagé. Je n’ai plus qu’a laisser glisser la sangle pour que le moteur se pose doucement sur le berceau en bois.
La baie moteur est vide… ! Les silent blocs et le berceau caoutchouc supportant la boite de vitesse sont à remplacer ! Encore des pièces à sourcer.

Mais où vais-je trouver tout ça ?

Trucs & Astuces tacotroc.com de la semaine :

  • Pensez à récupérer les joints situés sur les plans de face de chaque élément démonté. Ils vous serviront de gabarit si vous ne les trouvez pas en vente.

Il est préférable parfois d’acheter un rouleau de papier à joint et d’en découper de nouveaux plutôt qu’essayer de monter des joints inadaptés.

  • Comment retirer la couronne dentée de lancement autour du volant moteur ?

Si cela ne se voit pas, il s’agit pourtant de deux parties assemblées par un montage très serré. En d’autres termes : une pièce emboitée sur l’autre.

Inutile de changer l’ensemble volant moteur et couronne dentée. Il suffit de les séparer et de faire faire 180 degrés de rotation à la couronne pour retrouver des dents correctes.

La partie entrainée au démarrage ou lancement du moteur est toujours la même. L’usure se fait donc à un endroit localisé. Le fait de pivoter de 180° la couronne dentée permet donc de trouver une partie saine.

Comment faire ?

  • Utilisez votre décapeur thermique et réglez-le au plus fort de ses capacités ou prenez un chalumeau à gaz. Chauffez de manière uniforme la couronne dentée pendant quelques minutes. Sa dilatation devrait vous permettre de la faire coulisser sur pivoter autour du volant moteur. Le petit plus : mettez un peu de graisse haute température sur la périphérie du volant moteur juste au-dessus de jonction avec la couronne. En chauffant, la graisse va pénétrer entre les deux parties pour faciliter le coulissage.

S’il faut toutefois remplacer la couronne, l’opération consiste à mettre la cloche du volant moteur au congélateur et la couronne au four à 180°. L’une se contracte et l’autre se dilate suffisamment pour les emboiter l’une sur l’autre à l’aide d’un peu de graisse ! (testé et approuvé par tacotroc.com ! ).

  • Louez ou empruntez une grue d’atelier. Cela vaut mieux que de faire tomber un moteur.

barre horizontale Derniers articles

Faites le plein

07/04/19

Un départ sous haute tension !

08/04/19

Envoyez la vapeur !!

09/04/19

Vous allez atteindre les 300Km/h!

09/05/19

FIAT Tipo élue voiture de l’année 1989 en Europe

22/05/19

À plus de 400km/h!

29/05/19

PAULINE et sa Jeep HOTCHKISS M-201

24/06/19

ROGER et sa Monaquatre

25/06/19

PASCAL est l’attraction

26/06/19

17éme Edition des Belles Mécaniques

26/06/19

barre horizontale Catégories

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de