loupe

Toutes piècesflèche vers le bas

Toutes pièces

plusDéposer une annonce

Accueil triangle FORD FIESTA

FORD FIESTA

avatar

admin

barre verticale

2
commentaires

Ford Fiesta Mk1 verte vue de trois quart avant

Nous l’appellerons la « Petite » FORD Européenne (Tiens, FORD renouvellerait-il ce qu’il a fait avec la FORD Y dans les années 30 ?)

Initiée en 1976, La FORD Fiesta connaîtra 6 générations avant de s’éteindre en 1996.

Pourquoi avons-nous décidé de parler de cette citadine plutôt banale ?

Plusieurs raisons : 

  • Parce que son succès a été finalement tel qu’il a dépassé l’Europe. Sa production s’est étendue à l’Afrique du Sud, au Brésil et même en Inde sous des formes variantes,
  • Parce que c’est presque 3 millions d’exemplaires produits,
  • Parce que modèle est proche d’une VOLSKWAGEN Polo type 1 ou plutôt d’une FIAT 127,
  • Parce parmi les amoureux des Youngtimers, elle commence à trouver un public,
  • Parce que nous avons vu un modèle ancien dont le vert nous a interpelé sur un événement,
  • (Et parce que le rédacteur de Tacotroc.com vient de s’apercevoir qu’il roule quotidiennement dans un modèle qui a déjà 21 ans).

Mais revenons à la genèse de ce … comment pourrions-nous le qualifier… ? « Poids plume » (700Kg).

C’est d’ailleurs sous la plume de Tom TJAARDA du bureau de Design GHIA qu’a pris forme la FORD Fiesta.

Un slogan attribué à une autre voiture (dont nous parlerons forcement) dirait qu’elle a tout d’une grande, car malgré ce poids coq, elle a du coffre avec 1,2 M3 (limite supérieure pour sa catégorie à l’époque). 

Le segment des petites voitures ne peut pas être ignoré des constructeurs. FORD déploiera le plus gros budget de son histoire pour la voiture la plus petite.

Nous sommes en 1976, et encore sous le traumatisme du 2éme choc pétrolier de 1975 qui a eu raison de quelques beaux modèles trop gourmand (ex : arrêt de la CITROEN SM à moteur MASERATI en raison de ses 18L/100Km en ville). Les grands modèles de FORD Europe ont eu aussi leur temps : La FORD Granada, la FORD Taunus, La FORD Escort

Un nouvel indice est découvert par les acheteurs de l’époque : le CX ! Ce coefficient indique que la caisse à savon que vous conduisez est tellement peu profilée qu’il vous en coûte plus en consommation à chaque kilomètre. 

Les ingénieurs de FORD ont travaillé sur le sujet pour cette FORD Fiesta qui s’adjuge un CX de 0,42 avec une calandre dont les lames vont permettre à l’air soit refroidir le moteur à faible vitesse, soit de rediriger l’air au-dessus du capot.

Et pour faire entrer un moteur dans un modèle compact (La FORD Fiesta ne dépasse pas les 3,6M), 

FORD adoptera la position « Giacosat » : position transversale de l’ensemble moteur, boite de vitesse, embrayage, avec un différentiel décentré et des arbres de transmission de longueurs différentes.

Pour des raisons de coûts, la suspension MAC-PHERSON sera basique et sans barre stabilisatrice, pendant que l’arrière se satisfera d’un essieu tubulaire rigide (sauf pour la version sport qui reçoit en une barre stabilisatrice ), et même le refroidissement se passera de sonde de température (thermocontact) et fonctionnera donc en continu.

La crise pétrolière s’estompe. En 1981, FORD lance une version plus sportive : FORD Fiesta XR2

Son moteur 1,6 litre développe 83 ch et vous emmène à 170 km/h, alimenté par son carburateur double corps WEBER.

En 1983, La 2éme version sera lancée et perdura jusqu’en 1989. Au-delà du restyling, notons la transmission CTX continue et sans-à-coups conçue par VAN DOORME.  

Les cylindrés moteurs : 

Moteurs dérivés de la FORD Escort :  957Cm3 BC TLK (basse compression), 957 Cm3 HC TLA (Haute compression), 1117 Cm3HC GLA, installée sur la versionn « S » Sport.

Puis, 1297Cm3 J3E et 1598 Cm3 L3E

Puissance maximale 40 Ch Din (essence ordinaire), 45CH, et 53 Ch. Puis en 1977, le moteur 1300 à 5 paliers avec 84 ch.

2éme version :

1.0 OHV, 1.1 OHV, 1.3 CVH, 1.4 CVH 1.6 CVH et 1.6 Diesel

Les finitions ou équipement de caisse : 

La « Spéciale », la « L », la « S » Sport, et la « GHIA »
Et dès 1977, la « Bordeaux », finition luxe destinée à la France.

Phare et clignotant de FORD fiesta Mk1 verte

Les plus recherchées :

FORD Fiesta Fly 1982 -version cabriolet d’une FORD Fiesta GHIA 1300 Mk1 : 15 exemplaires

FORD Fiesta XR2 1983 cabriolet – 7 exemplaires.

Schéma en éclaté d'une FORD Fiesta Mk1

barre horizontale Derniers articles

Faites le plein

07/04/19

Un départ sous haute tension !

08/04/19

Envoyez la vapeur !!

09/04/19

Vous allez atteindre les 300Km/h!

09/05/19

FIAT Tipo élue voiture de l’année 1989 en Europe

22/05/19

À plus de 400km/h!

29/05/19

PAULINE et sa Jeep HOTCHKISS M-201

24/06/19

ROGER et sa Monaquatre

25/06/19

PASCAL est l’attraction

26/06/19

17éme Edition des Belles Mécaniques

26/06/19

barre horizontale Catégories

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Auteurs du commentaire
TacotrocRichard Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Richard
Invité
Richard

« elle a tout d’une grande, » comme le revendiquait la Renault Clio, mais à la différence, et pour avoir eu une Fiesta mk1 1.1 (avec l’économètre), elle n’a cependant pas la tenue de route d’une grande et même pas celle d’une Clio mieux équilibrée mais aussi plus récente… La Fiesta, comme toutes les Ford des années 80/90 (et aussi les Opel) avait un train avant assez léger et qui avait tendance à jouer les essuie-glaces en cas d’acceleration un peu poussée Visiblement les constructeurs allemands, maîtrisaient assez mal le passage de la propulsion à la traction. La fiesta doit d’ailleurs être… Lire la suite »